Panier 0
  • Votre panier est vide.

Publié par Heloïse de Tomojo le

Allergie aux poils de chat et de chien : quels sont les symptômes et solutions ?

Nous connaissons tous cette personne qui hésite à venir aux repas entre copains parce qu’elle sait très bien ce qui va lui arriver en arrivant chez vous : yeux rouges, nez qui coule et gorge qui gratte. Non ce n’est pas votre tajine épicé qui est le responsable mais plutôt Médor ou Félix qui déposent leurs poils partout. Et oui votre ami(e) y est malheureusement allergique aux poils de chat ou de chien.

 

Les causes de l’allergie aux poils de chat et de chien

L’allergie au chat et au chien n’est pas liée directement aux poils des animaux mais aux molécules qui peuvent se trouver dessus. L’allergie est provoquée par la salive, les glandes sébacées (situées dans l’épiderme à la base du poil et qui produisent le sébum), les glandes anales ou encore les squames (parties de l’épiderme qui se détachent). C’est pourquoi une personne peut avoir une réaction allergique sans même avoir de contact direct avec votre chien ou votre chat.

 

allergie aux poils de chat, allergie aux poils de chien

 

Les substances allergènes vont dérégler le système de défense de l’organisme qui va libérer dans le corps de l’histamine de manière exagérée. L’histamine est une molécule de défense qui provoque la réponse immunitaire : c’est la réaction inflammatoire. Cette réaction inflammatoire se traduit notamment par une dilatation des vaisseaux sanguins, des sensations de démangeaisons ou encore des œdèmes.

Il faut savoir que les molécules présentent dans la salive des chats sont beaucoup plus allergisantes que celles des chiens. C’est pourquoi plus de personnes sont allergiques aux chats. Dans le cas où il y a une cohabitation entre un chat et un chien il se peut que votre chien aussi développe une allergie aux poils de chat.

Dans tous les cas, il est important de détecter rapidement les symptômes d’une allergie aux poils de chat ou de chien.

 

Les symptômes de l’allergie aux poils de chat et de chien

Le principal symptôme d’une allergie aux poils de chat ou aux chien est la rhino-conjonctivite allergique. Il s’agit d’une inflammation de la paroi nasale et de la conjonctive, la membrane transparente de l’œil. Elle se manifeste par :

  • Des éternuements
  • Des démangeaisons dans le nez
  • Un écoulement aqueux et/ou une congestion nasale
  • Des rougeurs et des écoulements oculaires

Dans les cas d’allergie aux poils de chat et de chien les plus graves il peut y avoir en plus des démangeaisons cutanées pouvant aller jusqu’à de l’eczéma ou encore des problèmes respiratoires, potentiellement signe d’asthme et pouvant mener jusqu’à un œdème de Quincke obstruant totalement les voies respiratoires.

Les enfants en bas âges sont très sensibles à l‘allergie aux poils de chat et de chien qui peut provoquer des troubles du sommeil ou de l’asthme. Il faut donc être particulièrement vigilant.

 

Les solutions à l’allergie aux poils de chat et de chien

Heureusement des solutions simples existent pour limiter le risque d’allergie aux poils de chat et de chien dans votre maison. Tout d’abord, il faut cerner les situations déclenchant votre allergie : 

  • Contact direct avec l’animal
  • Contact indirect par dépôt des substances allergènes de l’animal sur des surfaces
  • Contact intermittent lorsque vous allez chez quelqu’un qui a un animal ou lorsqu’un animal se rend chez vous

Vous pouvez alors selon votre situation commencer par agir sur votre foyer pour limiter votre allergie :

  • Interdisez à vos animaux l’accès aux chambres ou au canapé par exemple
  • Aérez régulièrement votre maison pour vous débarrasser des molécules allergisantes en suspension et passez souvent l’aspirateur pour limiter la propagation des poils
  • Si vous êtes vous-même sensible ne laissez pas votre animal dormir sur vous, cela vous évitera d’avoir des poils en permanence sur vos vêtements
  • Pensez à brosser votre chien ou votre chat (de préférence à l’extérieur), ainsi il ne dispersera pas ses poils partout 
  • Investissez dans un panier déhoussable que vous pourrez laver facilement

Si cela ne suffit pas, des solutions médicales prescrites par votre médecin ou allergologue existent. Il pourra s’agir d’un traitement local sous forme de gouttes pour les yeux (collyre) et le nez, d’un traitement par voie générale avec des antihistaminiques, des corticoïdes ou encore des vasoconstricteurs. 

Enfin si votre allergie aux poils de chat ou de chien est trop contraignantes il est possible de se faire désensibiliser. Ce dernier traitement prend du temps (souvent plusieurs années) car le principe est d’exposer régulièrement l’organisme à de petites quantités de substance allergisante afin d’annuler progressivement la réponse immunitaire vis-à-vis de celle-ci.

Enfin il est également intéressant de noter que certaines races de chien et de chat sont réputées pour être moins allergisantes.      

Nous utilisons des cookies