Publié par Heloïse de Tomojo le

Découvrez une nouvelle espèce : le chat-renard

En juin 2019, une nouvelle espèce de félin est révélée en Corse : le « chat-renard ». Revenons en images sur cette découverte de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, spécialiste de la biodiversité.

On vous prévient, le chat-renard est vraiment très mignon ! 

Le "chat-renard" : un mythe Corse 

Le  « ghjattu-volpe» ou « chat-renard » appartient à la mythologie des bergers Corses. Selon eux, ces chats forestiers s’attaquent aux mamelles de leurs brebis et de leurs chèvres, en laissant pour seules traces celles de leurs griffes.

D'après l’ONCFS ces animaux sauvages étaient déjà connus depuis longtemps mais jamais recensés car ce sont des animaux nocturnes et très discrets.

Désormais nous savons que le « chat-renard » existe bel et bien !

La découverte du chat-renard

La découverte officielle du « chat-renard » remonte en 2008. Pierre Benedetti, chef technicien de l’environnement de L’ONCFS et Carlu-Antone Cecchini capturent un animal qui a dévasté un poulailler d’Olcani dans le Cap Corse.

A la suite de cette découverte un programme a été lancé pour identifier ce que Pierre et Carlu-Antone pensent être une nouvelle espèce. Ce sont les histoires des bergers Corses qui ont poussées les deux agents à se lancer dans leurs recherches.  

Depuis, 16 individus ont été repérés dans la forêt d’Asco qui recouvre une superficie de 25000 hectares.

Les caractéristiques du chat-renard

12 individus ont été capturés pour être identifiés. Après un rapide examen ils ont tous été relâchés. Afin de pouvoir être examiné précisément par les agents de l’ONCFS, le chat est endormi.   

Le « chat-renard » tire son nom de sa taille et de la longueur de sa queue : de la tête à la pointe de la queue il mesure 90cm !

chat renard

Le chat-renard possède un pelage dense et soyeux le préservant des parasites, de couleur gris-fauve tigré. Ses oreilles, aux pavillons larges, mesurent 5,5 cm et sa queue a entre deux et quatre anneaux avec un manchon terminal bien noir. Les tarses de ses pattes arrière sont toujours très noirs et ses pattes avant ont des zébrures très caractéristiques.

chat renard

Enfin l’animal possède des moustaches courtes et des canines bien développées.

chat renard

Et comment sait-on qu’il s’agit très probablement d’une nouvelle espèce ? En étudiant son génome !

Le génome, c’est l’ensemble de l’ADN d’un individu. Dans une même espèce les individus possèdent un ADN qui se ressemble, ce qui permet de les rattacher à un ancêtre commun. Grâce à des "pièges à poils" l’ADN du chat-renard a pu être analysé en 2012, et il s’avère qu’il est différent de l’ADN du chat sauvage européen.

Le chat-renard se rapproche du chat forestier africain et il semblerait qu’il soit d’origine orientale mais son identité reste encore à déterminer. Il faut attendre les résultats de la recherche génétique plus poussée conduite par un laboratoire du CNRS de Lyon pour être sûrs qu’il s’agisse bien d’une nouvelle espèce.  

L'étude du comportement du chat-renard

Le chat-renard est un grand voyageur ! La pose de petits GPS de 80 grammes sur des individus capturés a permis de montrer que le territoire d’un mâle pouvait s’étendre sur 3000 hectares, et qu’il évolue, surtout, à des altitudes impressionnantes. Un même chat-renard a été observé à 300 mètres puis à  2500 mètres.

Le chat-renard vit sur un territoire montagneux très escarpé, éloigné de l’homme, où il y a de l’eau et un couvert végétal important lui permettant de se protéger de son principal prédateur : l’aigle royal.

Les animaux sont maintenant débarrassés de leur collier GPS et équipés d’une puce d’identification permettant de les localiser.

 

Ce qui était un mythe est maintenant devenu une réalité ! Mais il reste beaucoup de points à découvrir comme l’alimentation où la façon de se reproduire des chats-renard. Pour l’instant le principal objectif des deux agents de l’ONCFS est que cette nouvelle espèce soit reconnue et protégée d’ici 2 à 4 ans.

 

Nous utilisons des cookies