📧-20% en vous abonnant à la newsletter 📧

Publié par Margaux Rusalen le

Chat ou chien malade en voiture : que faire ?

Si vous êtes le maître d’un animal de compagnie, il vous est forcément arrivé tôt ou tard d’être confronté au problème de votre chat ou chien malade en voiture. Les transports occasionnent de grands troubles pour les animaux, qui se manifestent sous la forme de différents comportements : agitations, miaulements ou aboiements, respiration saccadée et précipitée, salivations, puis vomissements… Tout autant de symptômes qui transforment ces trajets en véritables épreuves !

 

Quelle est l’origine de ce mal des transports ? 

Comme pour les êtres humains, ce mal provient d’un signal inadapté du vestibule, organe centre de l’équilibre que l’on retrouve dans l’oreille interne. En effet, lors d’un déplacement en voiture, ce dernier estime que le corps se trouve en situation immobile, message qui contrarie l’information visuelle reçue qui enregistre un mouvement. Ainsi, la réception de ces deux signaux différents par le cerveau ne permet pas à ce dernier de les traiter correctement, et votre chat ou chien se sent donc malade en voiture, avec ses inconvenances connues.
Chez les animaux plus jeunes, cet organe est en développement, c’est pourquoi il est plus fréquemment ressenti, ce qui n’empêche malheureusement pas de persister chez certains animaux adultes. 

 

Quels gestes à adopter pour aider votre chat ou chien malade en voiture ?

Des gestes et habitudes simples peuvent être adoptés afin d’éviter ces désagréments, de façon à ce que les animaux n’assimilent pas voiture et transports à un épisode désagréable.
Par exemple, une solution réside dans l’éducation de son chien ou chat depuis le plus jeune âge. Le maître peut ainsi l’habituer à monter dans le véhicule, moteur coupé, pour que l’animal s’approprie cet espace réduit. Enfin, il est préconisé de commencer par des trajets de courte durée, puis entreprendre d’autres plus longs lorsque l’animal sera en confiance.

Il est de plus important de savoir gérer sa conduite, ce qui passe par une bonne aération de l’habitacle, mais aussi d’éviter tout mouvement brusque de volant. Pourquoi pas, également, installer une caisse de transport avec une couverture ou un jouet pour que les animaux se retrouvent dans un environnement familier et confortable.

Enfin, être patient : s’énerver sur son animal ne fera qu’accroître son anxiété et associer d’autant plus la voiture à un moment désagréable ! Au contraire, interagir avec lui et le distraire pourra davantage avoir son action anti-stress sur votre chat ou chien. 

La possibilité d'une voie médicamenteuse

Malgré ces précautions, les troubles d’un animal malade en voiture peuvent persister. En cas de trouble fort, il est possible d’avoir recours à la médicamentation sous les conseils d’un expert vétérinaire.
Il existe également des solutions anti-stress chat et chien plus naturelles, dont l’efficacité est néanmoins plus variable selon les individus. L’homéopathie, les huiles essentielles et la phytothérapie peuvent en effet apporter certains bienfaits aux animaux. Cependant, il est recommandé d’en discuter avec un praticien tel qu’un vétérinaire ou pharmacien qui saura quelle plante administrer, mais aussi et surtout quel dosage.

Il se peut qu’une maladie sous-jacente soit finalement à l’origine du mal-être de votre animal. Découvrez ici quelques conseils pour vous aider à décoder les symptômes sur les 6 maladies les plus fréquentes chez les chiens.

 

Nous utilisons des cookies