Publié par Heloïse de Tomojo le

L’abandon des animaux : un véritable fléau

L’abandon d’un animal est malheureusement devenu un acte banal et récurrent. En cette période de vacances particulièrement sujette à l’abandon, il est important de faire de la prévention et de dénoncer ce crime punit par la loi

 

Les français : « champions » d’Europe de l’abandon d’animaux

Le terme « champion » a été utilisé par la Fondation 30 Millions d’Amis pour dénoncer cet acte cruel dans leur campagne poignante contre l’abandon et pour lancer un cri d’alarme à l’approche des vacances.  

En effet, chaque année, 100 000 animaux sont abandonnés par leurs propriétaires français, dont 60 000 sur les routes de vacances en été… « Un palmarès de la honte » comme le souligne très justement 30 Millions d’Amis.  

 

 

L’abandon d’animaux : que dit la loi ?

L’abandon d’un animal est considéré comme un acte de cruauté puni par la loi. Les peines peuvent aller jusqu’à deux an d’emprisonnement et 30 000€ d’amende. Malheureusement le durcissement de la sanction de l’abandon n’a pas eu l’effet attendu. L’identification des chiens et des chats est la principale mesure de prévention contre l’abandon mais son efficacité est relative puisque l’absence d’identification n’est, elle, pas sanctionnée.

Certains parlementaires s’indignent et veulent déposer un projet de loi pour combattre les abandons d’animaux domestiques. Plusieurs sujets sont abordés dans leur tribune.

Tout d’abord ils souhaiteraient s’inspirer de la Belgique concernant la stérilisation des chats afin d’éviter l’abandon de portées entière. En effet une nouvelle disposition est entrée en vigueur dans les régions belges de la Wallonie, de la Flandre et de Bruxelles : la stérilisation et la castration des chats domestiques et errants est désormais obligatoire.

Aussi, ils remettent en question la vente d’animaux. Associés à des biens de consommation, certaines personnes achètent un animal sur un coup de tête, sans réfléchir ce qui augmente les risques d’abandon.

 

 

Les solutions pour lutter contre l’abandon

Avant de partir en vacances il est important de prévoir en avance qui s’occupera de votre animal jusqu’à votre retour.

Commencez par demander à votre entourage s’ils acceptent de garder votre animal. L’important est de s’y prendre en avance !

Si les membres de votre famille ou vos amis ne sont pas disponibles, d’autres solutions pour faire garder votre animal existent. Vous pouvez par exemple le faire garder par des Pensions, des sorte de garderies pour animaux, ou par des Pet Sitters, à votre domicile ou chez eux.

 

Comment abandonner légalement son animal ?

Enfin si pour des raisons personnelles vous ne souhaitez plus garder votre animal, vous pouvez l’abandonner légalement dans des refuges comme la SPA. Recherchez le refuge le plus proche de chez vous et prenez un rendez-vous. Vous devrez expliquer la raison de votre abandon et informer l’équipe du refuge du passé de votre animal et de son comportement. Ces précieuses informations faciliteront son adoption.

 

 

 

Nous utilisons des cookies